top of page
  • Photo du rédacteurLéa-Claude Yoga

Le Yoga Nidra

Qu'est-ce que le Yoga Nidra? C'est une pratique (en soi) où le corps et l'esprit sont au repos, mais la conscience est éveillée.


Je commence fort, je sais. Allons donc explorer tout ça un peu plus en détails pour que ça ait plus de sens, mais avant d'aller plus loin, j'aime toujours bien mentionner que le monde du yoga est un monde extrêmement vaste ce qui signifie qu'on touchera à des concepts très grands qui peuvent être développés, peaufinés et/ou nuancés avec les différentes traditions et les différentes époques. Gardez ça en tête.


Voici quelques façons définir le Yoga Nidra:


« Le sommeil conscient »

« Dormir sans être endormi.e »

« État de réceptivité lucide »


Crédit Photo: Coconut Lullaby


Pour commencer, je tiens à mentionner que j'ai dit que le Yoga Nidra est une pratique en soi parce qu'on a parfois tendance à penser que c'est une petite relaxation qu'on ajoute à la fin d'un cours de yoga, mais ce serait de le banaliser que de le définir ainsi. On entend souvent que le Yoga Nidra est une relaxation profonde et on dit aussi parfois que c'est le yoga du sommeil (probablement parce que le mot Nidra est souvent traduit par "sommeil") et même si ça vient presque assurément favoriser le sommeil, c'est beaucoup plus que ça.


La dissolution (une image)

Le Nidra est une pratique qui se fait généralement en posture couchée et, en plus d'être installé.e.s à l'horizontale, on s'autorise un peu de confort, donc des couvertures, des coussins, un tapis plus épais, etc. Rappelons-nous par contre que c’est beaucoup plus qu’une relaxation, on le définit même parfois comme une pratique de dissolution, je m'explique. On passe notre vie à accumuler tout ce qui vient avec cet état d’être constamment occupé.e.s. Avec le Yoga Nidra, on fait passer notre conscience des aspects les plus manifestes de nous-mêmes (au niveau du corps physique) vers une conscience du corps subtil et éventuellement vers une sensation de dissolution du corps dans l’espace. On cherche donc à libérer beaucoup de tensions et d’empreintes accumulées au niveau physique qui sont souvent liées, entre autre, au stress et à l’anxiété de la vie de tous les jours (qui nous empêchent probablement trop souvent de dormir). Donc c'est un des premiers aspects du Nidra: la sensation de dissolution. Comme si on permettait au corps (et à toutes ses tensions physiques) de se déposer; de s'effacer; de disparaître.


Pratyahara

Pratyahara est le cinquième des huit membres des Yoga Sutras de Patanjali. On le traduit parfois par: retirer les sens. Pratyahara est une étape du Yoga Nidra. On veut retirer nos sens du monde externe pour les diriger vers le monde interne, vers le corps plus subtil et même plus profondément. On est donc de moins en moins réactifs face à ce qui se passe à l'externe par l'entremise de nos sens. On se retrouve de plus en plus au fin fond de soi, dans une espace de plénitude et de détente physique oui, mais en restant conscient.e.s.


Un retour au Soi

Ce n’est donc manifestement pas une pratique pour aller dormir (même si elle favorise certainement le sommeil), c’est plutôt une pratique qui nous guide vers notre vraie nature; vers cet espace de Conscience en nous. On veut s’endormir face à tout ce qui n’est pas la Conscience. Ça nous révèle la nature du vide et ça nécessite un abandon de soi complet.


Le corps et l’esprit sont endormis, la conscience est réveillée.


C’est un sommeil qui nous donne un repos profond, oui, mais qui nous réveille surtout aux aspects plus grands de nous-mêmes. Allons maintenant voir les quatre niveaux de conscience décrits dans le Mandukya Upanishad, un des textes philosophiques hindous important qui est à l'origine (ou l'origine) du Yoga Nidra. Les voici:


Les quatre (4) niveaux de conscience:

1. Vaishvanara – l’état éveillé;

2. Taijasa – l’état de rêve (éveillé ou endormi);

3. Prajna – l’état de sommeil profond;

4. Turya – l’état ou l’expérience qui va au-delà de toute description.



1. Vaishvanara – L’état éveillé

Dans cet état, la conscience est dirigée vers l’extérieur et elle est perçue par les instruments de perceptions : oreilles, yeux, nez, peau, etc. On est donc plus concentrés sur notre corps physique et sur le monde externe. Si vous connaissez les Koshas, il est relié à Anamaya Kosha – le corps physique (si vous ne connaissez pas les Koshas, voici un article qui les introduit).


2. Taijasa – L’état de rêve (éveillé ou endormi)

Dans cet état, la conscience est dirigée vers l’intérieur et on devient plus conscient.e.s de nos impressions mentales, même si on ne les contrôle pas. On est donc passé.e.s de l’externe à l’interne. Si vous connaissez les Koshas, cet état peut être relié à Pranamaya kosha – le corps physique, Manomaya kosha - le corps mental et/ou Vijnanamaya kosha - le corps intuitif.


3. Prajna – L’état de sommeil profond

Ici, l’état de rêve se termine et l’esprit se calme. L’esprit devient silencieux. On tombe dans l’obscurité (sans connotation négative), dans le vide. On est parfois conscients de cet état une fois qu’on « revient », donc quand on se réveille à nouveau avec cette sensation d’être allé quelque part de profond sans nécessairement pouvoir s’en rappeler. Cet état de conscience est le portail de la connaissance de l’état de rêve et de l’état réveillé. Si vous connaissez les Koshas, cet état peut être relié à Anandamaya kosha - le corps de béatitude ou de joie.


4. Turiya – l’état ou l’expérience qui va au-delà de toute description

Turiya est la conscience au-delà de tous les autres états. C’est l’inconnu connaisseur. Certains disent qu’en atteignant cet état, on atteint Nirvikalpa Samadhi (une forme de Samadhi), soit l’expérience au-delà de l’esprit. Il reste seulement la paix, une béatitude infinie et une conscience pure. Turiya est la réalisation de notre vraie nature.


Tous ces états sont représentés dans le symbole AUM:

Il y a donc cette distinction à faire entre faire une pratique qui va nous conduire au sommeil ou faire une pratique qui va nous conduire à Turiya. Le Yoga Nidra serait la deuxième pratique même si elle peut également favoriser la première option. Je vais m'arrêter ici pour cette première description du Yoga Nidra en espérant que ça vous ait éclairé un peu sur le sujet. Je vous laisse avec un résumé des étapes de cette pratiques suivi de quelques détails pertinents et importants à savoir.


Grandes étapes du Yoga Nidra (les grandes lignes avec possibilité d'interchanger certaines):

  1. Faire quelques mouvements avant de se déposer (avec le corps et/ou la respiration);

  2. S'installer dans la posture, généralement allongé.e.s sur le sol;

  3. Amener une attention à la respiration et aller vers pratyahara;

  4. Poser une intention;

  5. Différentes techniques de rotation de conscience;

  6. Déposer l'attention quelque part;

  7. S'abandonner avec confiance;

  8. Sortir de la pratique.

IMPORTANT À SAVOIR


- On a le droit d'arrêter la pratique à tout moment, on a le choix !

- Si on ressent le besoin de reprendre contact avec notre corps pendant la pratique, c'est correct.


Petits trucs qui peuvent aider si on est inconfortable.s:

  • Laisser les yeux juste un peu ouverts;

  • Pratiquer avec notre animal de compagnie dans la pièce;

  • Couvrir le corps avec une couverture pour sentir une protection;

  • Laisser un bruit de fond si le silence est inconfortable;

  • Se coucher sur le côté pour être moins exposé.e.s;






65 vues0 commentaire

Comments


bottom of page