top of page

LES TORSIONS - Les catégories de postures de la tradition tantrique

Dans la tradition tantrique, les asanas (postures) sont classées en 6 différentes catégories. Chaque posture a son lot de complexité, mais on peut en classer la grande majorité dans une de ces 6 catégories pour en comprendre au moins les grandes lignes.


On veut savoir pourquoi on fait la posture pour que ce pourquoi soit au service du comment.


Dans la tradition tantrique, les postures ont été classées en 6 différentes catégories en se basant sur les mouvements de la colonne vertébrale. Les voici:


  1. Les flexions avant

  2. Les torsions

  3. Les latérales

  4. Les cambrés

  5. Les extensions

  6. Les inversions

Si vous avez déjà certaines connaissances venant d'autres traditions, il est possible que ces catégories soient différentes de celles que vous connaissez. Dans ce cas, rappelez-vous simplement que la base, ici, c'est le positionnement de la colonne vertébrale. Allons maintenant explorer les torsions plus en profondeur.


LES TORSIONS

Au niveau physique

 

Petit rappel : les catégories de postures sont construites en fonction de ce que fait la colonne vertébrale et ce qu’elle fait dans cette catégorie c’est : une torsion. Pour imaginer ce mouvement, j’aime bien penser à l’image du linge à vaisselle qu’on tord pour l’égoutter. C’est une image qui peut être utile. Sinon, on peut penser à une hélice ou à une spirale. J’espère que ça vous aide à voir ce que fait la colonne vertébrale. Vous l’avez probablement déjà expérimenté dans votre corps si vous avez déjà fait du yoga ou peut-être simplement quand vous vous tournez pour prendre quelque chose sur le siège arrière de votre voiture, par exemple.

 

Alors, que doit faire le corps pour faire ce type de postures?


Cette liste n'est certainement pas exhaustive, mais voici les grandes lignes:


1.     Prendre conscience de la position du bassin en relation avec la position de la cage thoracique. En général, dans les postures assises ou debout, c’est la cage thoracique qui bouge et le bassin qui reste en place. Dans les postures couchées, parfois on garde la cage thoracique en place et on bouge le bassin ensuite. Peu importe quel mouvement vous faites, soyez conscient.e.s de cette relation entre le bassin et la cage thoracique.

2.     Stabiliser la base (pour les postures debout ou assises). Comme pour les postures latérales, on veut trouver un ancrage dans notre base avant de « tordre » la colonne vertébrale. Ça peut être au niveau du bassin si on est en posture assise et, si on est en posture debout, on stabilise le bassin, oui, mais les jambes au complet. Trouvez la stabilité dans la fondation avant de bouger le torse.

3.     Partir du centre. Je m’explique : On a trop souvent tendance à utiliser nos membres pour avoir l’impression qu’on va en torsion. Par exemple, on va souvent tirer nos bras plus loin derrière en pensant qu’on approfondit la posture ou encore tourner notre tête très loin derrière pour aller chercher le même effet. Ce dont il faut se rappeler c’est que le mouvement part du centre, tout autour de la colonne vertébrale et les membres se placent ensuite en conséquence (et non le contraire). Ça veut dire que pour faire une torsion à droite, on peut sentir, par exemple, le nombril qui va à droite, la cage thoracique qui suit le mouvement en ensuite déposer les bras où ils se déposent sans forcer plus loin.

4.     Allonger avant de pivoter : Une autre chose qui est importante à mentionner au niveau physique est l’importance de créer de l’espace avant d’aller dans nos torsions. On veut toujours inspirer et allonger avant d’expirer et de pivoter vers la torsion pour créer de l’espace dans la colonne, entre nos disques, avant tout.

 

Donc, au niveau physique, on essaie de toujours se rappeler de la relation entre le bassin et la cage thoracique, on trouve notre base stable (debout ou assis), on allonge avant de pivoter et on part le mouvement du centre. Commencez avec ces directives de base pour protéger votre corps.

 

La respiration

Les torsions sont généralement associées à une respiration égale ou à l’expiration.

 

Vers cette recherche d’équilibre, on peut travailler avec Sama Vritti, donc une inspiration et une expiration de même longueur. On peut travailler, par exemple, avec Nadi Shodana, la respiration alternée par les narines, au début ou à la fin de la pratique.

 

Pour revenir de plus en plus à son centre, à soi, on peut amener l’attention à l’expiration, l’allonger et parfois même aller chercher une rétention à la fin de l’expir.

 

Au niveau émotionnel, mental & spirituel

Les torsions sont des postures qui stimulent la digestion et vous pouvez juste prendre un moment pour penser à ce mouvement de tordre et on peut facilement imaginer comment ça peut stimuler le péristaltisme entre autres. Et quand on pense à la digestion, on pense à l’assimilation, la transformation des aliments en nutriments oui, certainement, mais l’approche qui est beaucoup amené en Tantra c’est aussi l’assimilation, la transformation des expériences en sagesse.


Donc physiquement, on cherche à extraire la vitalité de ce qu’on consomme pour convertir la substance en énergie, et mentalement on voudrait extraire la sagesse de nos expériences de vie pour nous diriger vers notre prochaine étape dans l’évolution.

L’idée est donc que ça nous amènerait à traiter, disons, différentes choses, différents événements ou défis de notre quotidien au lieu de rester pris dans ces cycles où on répète les mêmes choses et attire les mêmes personnes encore et encore. C’est donc à ce niveau qu’on parle d’assimilation. On construit notre capacité à comprendre certains attachements moins utiles ce qui nous permet d’être plus conscient.e.s et plus résilient.e.s.

 

Les torsions sont aussi connues pour nous ramener vers notre centre. On peut juste penser à ce mouvement et tout de suite c’est comme si ça nous ramène vers l’intérieur de nous-mêmes. C’est là qu’on va pouvoir parler de stabilité, de retour à soi et d’équilibre.

 

Je veux aussi parler rapidement du concept de pratyahara, soit l’internalisation des sens, qui est souvent associé aux torsions. Par ce retour en soi, on se déconnecte peu à peu du monde externe, nos sens sont de moins en moins sollicités et on peut donc se déposer beaucoup plus sincèrement au fin fond de nous-mêmes. On peut facilement voir que les torsions rejoignent beaucoup l’ambiance des flexions avant qui sont d’ailleurs d’excellents compléments aux torsions.

 

Si vous connaissez les Vayus, les mouvements d’énergie dans le corps, les torsions sont associées à Samana Vayu, cette énergie équilibrante située dans l’abdomen, cette chaleur nourrissante.

 

VOICI UN RÉSUMÉ :

  • Physique : La colonne vertébrale pivote sur son axe

  • Respiration : Respiration égale et expiration

  • Vayu : Samana Vayu

  • Émotionnel, mental & spirituel : Stabilité, équilibre, digestion, assimilation, retour à Soi, transformer les expériences en sagesse, clarté, présence.

Alors voilà, un petit résumé de la tradition tantrique des torsions. Voici un cours en ligne pour l'explorer si le coeur vous en dit : « LES TORSIONS - vers la digestion et l'assimilation à différents niveaux ».

Au plaisir! xx



15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page